Accueil / Actualités en Haiti / Football senior masculin / Coupe d’or (Gold cup) 2017 : Une dernière étape à franchir par Haïti, après les succès sur Surinam et Trinidad & Tobago

Football senior masculin / Coupe d’or (Gold cup) 2017 : Une dernière étape à franchir par Haïti, après les succès sur Surinam et Trinidad & Tobago

Par Ronald Colbert

P-au-P, 08 janv. 2017 [AlterPresse] — La sélection nationale (masculine) senior de football d’Haïti devra, prochainement, vaincre une équipe de l’Amérique centrale, pour obtenir un billet qualificatif à la Coupe d’or (Gold cup) 2017, prévue du vendredi 7 au mercredi 26 juillet 2017 aux Etats-Unis d’Amérique.

 

 

 

C’est ce qui ressort des matches du premier barrage (groupe de 3, à vainqueur unique, composé de Trinidad & Tobago, Surinam et Haïti) dans la zone Caraïbes, disputés du mercredi 4 au dimanche 8 janvier 2017 à Trinidad & Tobago, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

Haïti vient de remporter ses deux premiers matches officiels de l’année 2017, successivement contre Surinam et Trinidad & Tobago.

Après avoir été surclassés 2-5 par la Guyane française, le mercredi 9 novembre 2016, à Port-au-Prince, les joueurs haïtiens, surnommés « les grenadiers » – qui avaient, tout de même, pris le meilleur 0-2 (après prolongation), le dimanche 13 novembre 2016, contre St-Kitts & Nevis, à Basseterre – devaient réagir … de la bonne manière, pour espérer garder une chance de qualification pour la Coupe d’or 2017.

Ils ont, en effet, successivement battu Surinam 2-4 (mi-temps 0-2), le vendredi 6 janvier 2017, puis Trinidad & Tobago 4-3 (après prolongation, 2-2 à la mi-temps et au terme des 90 minutes réglementaires) ce dimanche 8 janvier 2017, à Port of Spain.

A rappeler que le 8 janvier 2016, dans un match de barrage, la sélection senior (masculine) de football d’Haïti l’avait emporté 1-0 sur Trinidad & Tobago, à Panama, dans un match unique, qualificatif pour la Copa centenario de juin 2016, que le Chili (de Claudio Bravo, Arturo Vidal, Alexis Sanchez…) allait gagner, en finale, aux dépens de l’Argentine (de Lionel Andres Messi, Javier Mascherano, Angel di Maria…).

Ce dimanche 8 janvier 2017, l’équipe receveuse (Trinidad &Tobago) a cueilli à froid Haïti, dès la 1re minute de jeu, par Shahdon Winchester. Haïti, qui allait égaliser à la 20e mn de jeu, par Derrick Etienne, sera menée 1-2 par Trinidad & Tobago dès la 25e mn de jeu, par le même Shahdon Winchester. Mais, à la 39e mn de jeu, l’attaquant haïtien Kervens Fils Belfort reprend victorieusement de la tête un corner, tiré par Hérold Junior Charles, ramenant la partie à égalité.

En deuxième période, les joueurs haïtiens ont fait preuve de maladresse devant les buts adverses.

Le score de parité 2-2 restera inchangé juqu’au deuxième temps des prolongations.

A la 111e mn de jeu, Kervens Fils Belfort marque, de nouveau, de la tête, sur un autre service de Hérold Junior Charles.

Cependant, à la suite d’un relâchement défensif, Trinidad égalise à la 113e mn, de nouveau par le dangereux Shahdon Winchester (qui a donc marqué trois fois dans la même partie, un coup du chapeau ou hat-trick).

A la 117e mn de jeu, le défenseur Andrew Jean-Baptiste marque de la tête pour Haïti, portant le score à 4 buts à 3.

Malgré plusieurs alertes de Trinidad & Tobago sur le gardien Guerry Romondt, Haïti tiendra bon, jusqu’au coup de sifflet final, à la 120e minute de jeu.

 

 

 

Manque de concentration, de constance et de finition

Depuis plusieurs années, les sélections nationales de football en Haïti ont souvent péché : manque de concentration, de constance, panique et nervosité en défense, vitesse et précipitation dans les actions offensives, problème de lucidité devant les buts adverses, absence de fininition dans les actions construites, etc.

Pour l’équipe, dirigée par l’entraîneur haïtien Jean-Claude Josaphat, les buts encaissés sont nombreux. Mais, au moins,les joueurs haïtiens ont beaucoup plus scoré… durant les quatre matches (2 amicaux et 2 offciels) avec Josaphat.

Dans le match face à Trinidad & Tobago, du dimanche 8 janvier 2017, les observateurs ont noté de fréquentes incursions des latéraux, Samuel Mardochée Pompée et Alex Junior Christian. Très souvent, ils ont fait des appels, qui ont mis en danger la défense trinitéenne. Des buts ont été également inscrits de la tête…

Quoi qu’il en soit, l’entraîneur haïtien Jean-Claude Josaphat (qui a succédé à l’entraîneur français Patrice Neveu, ayant abandonné les entraînements de la sélection nationale d’Haïti à partir du 23 décembre 2016, pour cause de « retard de paiement ») devra tirer les leçons de ses deux matches : la défense haïtienne a encaissé 9 buts sur 4 rencontres disputées (2 matches amicaux contres deux clubs trinitéens, terminés sur les scores de 2-2, puis 2 matches officiels contre Surinam et Trinidad & Tobago), même si son équipe a marqué 12 buts.

Pour les deux matches contre Surinam (vendredi 6 janvier 2017) et Trinidad & Tobago (dimanche 8 janvier 2017), le onze de départ était constitué de 7 joueurs expatriés, évoluant respectivement aux Etats-Unis d’Amérique, au Portugal, en République Dominicaine et en Inde, et de 4 joueurs du championnat national de première division de football en Haïti.

Dans la liste des 20 joueurs retenus, pour les deux confrontations officielles, il y avait 8 joueurs expatriés et 12 joueurs (dont 2 gardiens) de première division de football en Haïti .

 

 

source:.-alterpresse.org/

 

 

Commentaires

A lire aussi

jovenel

Dossier TPS: Jovenel Moise écrit à Donald Trump

Le président haïtien Jovenel Moïse a révélé avoir écrit à son homologue américain Donald Trump ...