Accueil / Actualités en Haiti / Guy Philippe est-il en liberté? écouter sa première declaration….

Guy Philippe est-il en liberté? écouter sa première declaration….

Arrestation de Guy Philippe : Andris Riché regrette qu’Haïti n’ait pas d’armée

Pour le sénateur de la Grand’Anse, cette arrestation « est un affront pour la société haïtienne et au pays(…) ».

Capturé le week-end dernier, Guy Philippe a été extradé vers les Etats-Unis où il est accusé de trafic de substances illicites et de blanchiment d’argent. Depuis, les réactions pleuvent en faveur et contre le sénateur fraîchement élu. Pour le sénateur de la Grand’Anse, cette arrestation « est un affront pour la société haïtienne et au pays(…) ».

 

 

 

 

 

 

 

Moins par le fond de l’affaire, c’est le timing qui semble inspirer la position du sénateur Riché. « Ça fait des années qu’on disait soit disant entre guillemet que Guy Philippe avait un mandat contre lui et on avait jamais procédé à son arrestation » a dit le sénateur.

Il déplore qu’ils aient « attendu qu’il sorte du Conseil Électoral avec son certificat [de sénateur élu] en main et avec l’adhésion de la population de la Grand’Anse et c’est à ce moment qu’ils l’ont arrêté »

« C’est un coup dur porté contre les institutions démocratiques de ce pays parce que Guy Philippe a été élu sénateur. Donc automatiquement élu il a normalement une certaine couverture qui devrait lui épargner ces genres de traitement » a rajouté Andris Riché avant de regretter que « le pays [soit] impuissant face à ces genres de dérapages puisque comme vous le savez nous n’avons pas d’armée. Le seul bras armé que nous avons, c’est la Police Nationale, et avec qui peut-elle correspondre ? À rien du tout », a-t-il martelé.

« Malheureusement comme vous le savez, ces messieurs n’ont pas agi par eux-mêmes » a continué Andris Riché. « C’est parce que dans la faiblesse des dirigeants de ce pays, ils ont glissé un accord quelque part qui a autorisé [que les États unis] puissent intervenir sur le territoire national à n’importe quelle heure du joint et de la nuit pour faire ce qu’ils veulent ».

Tout en condamnant « personnellement et au nom du sénat » cet accord, M. Riché estime qu’il « est urgent pour que le parlement amende cet accord afin qu’il soit dénoncé ou du moins certaines de ses clauses ».

Andris Riché rejoint un groupe de parlementaires qui depuis l’arrestation de Guy Philippe ont un temps tenté de l’intercepter puis dénoncé sa déportation. Guy Philippe qui a comparu au lendemain de son arrestation, il a rendez-vous avec la justice américaine le 13 janvier prochain. Dans l’attente, il reste en détention sans possibilité de libération sous caution.

 

 

source:.-.loophaiti.com

 

 

Commentaires

A lire aussi

jovenel

Dossier TPS: Jovenel Moise écrit à Donald Trump

Le président haïtien Jovenel Moïse a révélé avoir écrit à son homologue américain Donald Trump ...