Accueil / Actualités en Haiti / Haiti 27/12/2016 En direct au centre de tabulation

Haiti 27/12/2016 En direct au centre de tabulation

avant de trouver la vidéo au bas de la page cet article peut vous interesser

 

Élections: l’ultime chance de Jude Célestin?

Le brouillard semble s’épaissir petit à petit autour de l’issue des élections dont les résultats préliminaires ont été rendus publics, il y a plus d’un mois. Jude Célestin, candidat de LAPEH, réclame, par la voix de son avocat, la reprise des opérations de vérification au Centre de tabulation des votes en présence des parties contestataires

 

 

 

National – Est-ce le dernier coup de tête du lion avant de capituler ? Ce lundi, au local de LAPEH, Me André Michel, s’octroyant à tout-va l’épithète d’ « avocat militant », a d’ailleurs lui-même parlé d’ « ultime occasion ». Me Michel a indiqué que les procès-verbaux extraits des 364 de son candidat accusaient des « irrégularités graves ».

Pourtant, dit-il, ces procès-verbaux sont tous tombés dans l’escarcelle de Jovenel Moïse, donné vainqueur au premier tour des élections selon les résultats préliminaires. L’avocat, soulignant la lenteur du processus entre mercredi 21 et jeudi 22 décembre quand les parties contestataires étaient autorisées à y assister, s’offusque du changement des règles le lendemain. Ce qui avait, forcément, boosté les opérations de vérification durant le week-end de la Nativité.

Cet état de fait, Me André Michel ne le digère pas. « Ils nous ont mis à la porte parce qu’ils ont voulu faire une opération ‘’bouyi vide’’ », accuse-t-il. L’ancien candidat malheureux au Sénat, tablant sur la reprise de l’opération de vérification en présence des avocats des candidats contestataires dans la perspective d’un heureux aboutissement du processus électoral, appelle le tribunal électoral à rectifier le tir. Une lettre idoine, justement, est déjà expédiée au BCEN.

 

 

À ses yeux, le déroulement des opérations de vérification, en l’absence des parties contestataires, est une « action illégale et arbitraire des juges électoraux », une « violation gravissime du droit de la défense de Jude Célestin ». « Aucun acte posé en l’absence de ses représentants ne lui sera imposable », martèle Me Michel, fustigeant une décision qui, selon lui, précipitera le « pays dans le chaos ».

À la question si la démarche ne vient pas trop tard puisque les juges électoraux devraient rendre leur verdict cette semaine, il répond : « La démarche n’est pas tardive ! » Et s’ils en font fi et ordonnent une décision susceptible de n’altérer en rien les résultats préliminaires de la présidentielle ? L’avocat, philosophe, égrène, en vrac : « L’histoire du pays est intimement liée à la violence.

Plus de la moitié des signataires de l’Acte de l’Indépendance sont morts assassinés. Michel Martelly a mis les Cayes en feu en 2010 pour être président. Le secteur populaire n’acceptera jamais le coup d’État électoral du 20 novembre. On va se battre sur le terrain politique pour inverser les choses […].»

source:.-lenouvelliste

 

 

 

 

 

Commentaires

A lire aussi

cv

La feuille de route du ministère de la Défense

Pour tenter de synchroniser les actions du gouvernement avec la vision et les promesses de ...