Accueil / Actualités en Haiti / La PNH dresse son bilan pour le mois de décembre

La PNH dresse son bilan pour le mois de décembre

National – La Police nationale d’Haïti est passée à l’offensive pour freiner la course des criminels en cette fin d’année, selon ce qu’a annoncé Gary Desrosiers, le porte-parole adjoint de l’institution.

 

 

Il a présenté, en conférence de presse au local de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), ce jeudi 29 décembre, le bilan des activités menées par le Bureau des affaires criminelles pour le mois de décembre. En cette période de fête le porte-parole de l’institution policière a voulu rassurer la population en étalant les hauts faits d’armes des forces de l’ordre pour contrer les actions criminelles.

« Il y a eu 35 interpellations pour cause d’assassinats, crimes contre les biens, vols de véhicules, trafic illicite de stupéfiants, enlèvement et séquestration ainsi que viols sur mineurs », a listé l’inspecteur Desrosiers. Par ailleurs, poursuit-il, 350 kilogrammes de marijuana ont été saisis, sept cas de viols sur mineurs traités, quatre véhicules et quatre pistolets de calibre 9 mm saisis aussi par les agents des forces de l’ordre.

 

 

 

Parmi les bandits notoires, la PNH a mis la main au collet de « Junior Vaillant, alias colonel Bradok, pour son implication présumée dans l’assassinat du policier Jean Ristil Thomas », perpétré le mardi 26 janvier à Croix-des-Missions. « Les nommés Jeannot Pierre, alias ‘’Panloke’’, Richard Joseph, Yvenson Jean Gilles et Janito Christin, tous de la même famille et membres d’un puissant gang opérant à l’Arcahaie et ses environs ont été interpellés pour leur implication présumée dans plusieurs actes de banditisme, dont l’homicide de Jean Julio Laudéus et de Francky Altinéus ainsi que l’attaque sur le commissariat de Saint-Médard ».

Ces hommes ainsi qu’un certain Derick, coffré pour le vol de trois véhicules en République dominicaine, ont défilé devant les caméras et répondu aux questions des enquêteurs de la DCPJ. Par contre le présumé ravisseur Jean Bertrand Jr Paul, accusé d’avoir enlevé et séquestré deux enfants de huit ans en sortant de l’école, n’était pas présent.

 

L’inspecteur Gary Desrosiers en a par ailleurs profité pour demander aux responsables d’écoles de ne livrer les enfants qu’aux personnes autorisées ou aux parents.

sourceM:)lenouvelliste.com

Commentaires

A lire aussi

ok

Gwo zen nan prizon fanm nan, yon fanm gwos yo pa konn pou kiyes. li di si met li pa reklamel limenm lap ……

Opération «Coup de poing» à la prison des femmes à Pétion-ville Accompagné de Jean Roudy ...