Accueil / Actualités à L'étranger / Pour Obama, le plus difficile a été d’envoyer des troupes en Afghanistan
ok

Pour Obama, le plus difficile a été d’envoyer des troupes en Afghanistan

« La décision la plus difficile est intervenue au début de ma présidence quand j’ai donné l’ordre d’envoyer 30 000 soldats supplémentaires en Afghanistan -en tant que personne ayant fait campagne pour mettre fin aux déploiements massifs de troupes à l’étranger », a expliqué Barack Obama lors d’une interview avec la chaîne américaine ABC diffusée dimanche.

Pour le président Obama, qui arrive à la fin de son second mandat et qui s’apprête à laisser sa place à Donald Trump, cette décision prise à contre-coeur était celle de la raison: « Je pense que c’était la bonne décision, car les talibans étaient alors sur la pente ascendante, avant que je ne prenne mes fonctions, en partie car nous ne faisions pas attention à l’Afghanistan autant que nous aurions dû le faire », se souvient-il.

Pas de victoire permanente contre le terrorisme

Aujourd’hui, il se dit déçu qu’après huit années à la tête du pays, les soldats américains restent présents à la fois en Afghanistan, mais aussi en Irak. Il relativise cependant: « Dans la guerre contre le terrorisme, nous n’aurions jamais le même genre de victoires décisives et permanentes que nous obtenions dans les guerres contre des pays. »

Le président démocrate fait le point sur une guerre toujours en cours: « Par définition, même après avoir décimé Al Qaïda dans les Fata (zones tribales pakistanaises), même après avoir tué Ben Laden, il reste des gens qui ont l’envie et la capacité de frapper les Etats-Unis si nous ne restons pas vigilants ».

Pour lui, la fragilité de certains pays comme l’Irak et l’Afghanistan rendent nécessaire la présence militaire américaine. Près de 5 000 conseillers militaires sont toujours en Irak et environ 8 400 soldats sont toujours déployés en Afghanistan. « Mais nous n’avons plus cette présence énorme, et nous risquons moins d’être attaqués en tant que puissance occupante », conclut Barack Obama.

source:.-fr.news.yahoo.com

Commentaires

A lire aussi

f

Guadeloupe : un haïtien condamné à 14 ans de prison

Il est accusé d’avoir tué un homme devant un supermarché. Diedus Metellus était en détention ...