La barre des 500 pour Messi L’Argentin a encore été étincelant lors de ce Clasico. Touché à la bouche suite à un coup de coude de Marcelo, le quintuple Ballon d’Or n’a pas été perturbé et a grandement déstabilisé la défense du Real sur chaque accélération. Très vite en jambes, c’est lui qui a relancé le Barça sur une action de classe : une accélération, un crochet déroutant devant Carvajal et un tir parfait pour tromper Navas. Encore virevoltant en seconde période, il a fini par offrir la victoire à la dernière seconde sur une frappe bien placée dans la surface. Il a ainsi atteint la barre des 500 buts toutes compétitions confondues avec le Barça. Magistral.




Les gardiens ont pourtant été impériaux L’un a encaissé deux buts, l’autre trois, mais tous les deux sont à créditer d’une superbe prestation. Sans Keylor Navas et Marc-André Ter Stegen, le score de ce Clasico aurait pu être plus enlevé. Les deux gardiens ont multiplié les parades de classe et longtemps déconcerté les attaquants adverses avec notamment des arrêts réflexes somptueux. Mais cela ne suffit pas toujours face à des joueurs d’envergure comme Lionel Messi…

Rakitic, milieu le plus influent Si on fait la comparaison des deux milieux talentueux du Barça, Ivan Rakitic a été plus performant que son compère Andres Iniesta. Très disponible entre les lignes, il a su se glisser avec intelligence dans les espaces pour servir de relais à ses partenaires. Il a adressé une passe décisive à Messi, puis a redonné l’avantage au Barça sur une superbe frappe du gauche.

FLOPS

Ronaldo n’a pas existé Très attendu après son triplé contre le Bayern Munich en quarts de finale de Ligue des champions, Cristiano Ronaldo n’a pas connu franchement la même réussite face au Barça. Le Portugais a manqué de conviction dans toutes ses frappes et n’a pas eu l’influence escomptée dans le jeu. Il a notamment loupé une énorme occasion face au but de Ter Stegen à la 67e minute alors que le score était de 1-1. Un Clasico à oublier pour lui.

Ramos, encore un rouge Sergio Ramos a encore fait preuve de nervosité dans un Clasico. Le défenseur espagnol a reçu le cinquième carton rouge de sa carrière face au Barça en taclant les deux pieds décollés Lionel Messi à dix minutes de la fin. Par ailleurs loin d’être serein, l’arrière du Real était loin de son meilleur niveau.

Alcacer n’a pas fait oublier Neymar Appelé à remplacer Neymar, suspendu, Paco Alcacer a été dans la lignée de cette saison décevante pour lui. Placé sur la gauche, l’attaquant espagnol a rarement pu combiner avec ses partenaires et a logiquement connu des soucis d’automatismes. Il a d’ailleurs cédé sa place à André Gomes, qui a été important dans la conduite du troisième but barcelonais.

Lu sur msn.-